Implication des jeunes scolaires dans la gestion durable du parc national de Bouba Ndjidda et sa périphérie

June 7, 2017

Cameroon Placeholder
Cameroon

Implication des jeunes scolaires dans la gestion durable du parc national de Bouba Ndjidda et sa périphérie.

A propos de l'organisation chargée de la mise en oeuvre: 

Nom: Cellule pour le développement intégré et l'environnement (CELDIE)

Pays: Cameroon

Année de fondation: 2001

Type d'organisation: Association ou organisation communautaire / Statut juridique sans but lucratif reconnu

Description

L’initiative proposée s’est en priorité adressée aux jeunes scolaires âgés de 9 à 15 ans, qui généralement sont exclus de la gestion des ressources naturelles du parc, ainsi que de sa périphérie. La CELDIE a mené des activités qui concourent à un éveil de conscience sur les questions d’environnement et des changements climatiques. Il s’agissait de former des formateurs sur les questions climatiques, éduquer les enfants organisés en clubs des amis de la nature à ces notions, et inciter le public à pratiquer des activités en vue de réduire ces fléaux. Dans ce but, 5000 bulletins illustrés d’éducations environnementales et des affiches destinés aux élèves de 13 établissements scolaires ont été élaborés par le projet. 9800 jeunes scolaires ont participé aux séances de sensibilisation/animation. Ils se sont appropriés des problématiques environnementales et sont aujourd’hui les porteurs de message auprès de leur parent respectif. Ils constituent des Conservateurs de l’environnement et sur ce dénoncent en cas de besoin les braconniers. Leurs actions ont contribué à faire régresser le braconnage, la déforestation ainsi que la pollution dans la zone. De nos jours, il est courant d’observer les gens démontrer leur amour pour la faune sauvage et s’attèlent à reboiser les lieux publics (écoles, marchés, terrains de sport, centres de santé) ainsi que la vulgarisation de l’agroforesterie dans les champs des parents.

Élément de la nature

Forêts / Montagnes / Rivières / Faune

Tipo de Acción

Protection / Restauration / Utilisation durable / Accès et partage des avantages / Prévention de la pollution, nettoyages / Sensibilisation et éducation

Elemento de Desarrollo Sostenible

Emplois et moyens de subsistance / Sécurité de l’eau / Réduction des risques de catastrophes / Santé / Action climatique

Objectifs de développement durable mis en oeuvre

      

Impacts environnementaux

Avant le projet, les connaissances des usagers et usagères des ressources naturelles sur la cartographie du parc et de sa périphérie, ainsi que du complexe BSB Yamoussa étaient assez vagues. Aujourd’hui les populations locales s’en sont appropriées.
Les trois exécutifs communaux sont bien édifiés en matière de textes législatifs régissant les forêts et la faune au Cameroun. Les interpellations dans les villages en matière de braconnage ont nettement diminué d’après les sondages. Les incursions dans les aires protégées de façon générale ont diminué par les différents contrevenants. Les feux de brousse incontrôlés ont nettement régressé.
La quotte part sur la taxe d’affermage réconforte les populations locales et exécutent des projets socioéconomiques.
La faune sauvage en général et les éléphants en particulier, décimés par dizaines dans les années 2011 et 2012, commencent à réapparaitre et font la fierté des services de la conservation ainsi que des guides de chasses.

Impacts sur le développement durable

Les clubs des amis de la nature redynamisé continue à entretenir leurs pairs sur les problèmes environnementaux.
Les 9 comités locaux de gestion durable des ressources naturelles mis en place et redynamisés par le projet sont actifs pour la poursuite des activités de sensibilisation à travers 23 animateurs villageois formés sur les techniques d'animation participative, au suivi des activités, et rendus opérationnels.
48 comités villageois de faune ont été mis en place par le projet. Ils agissent au niveau des villages en matière de sensibilisation sur la lutte anti braconnage, exécution des activités contenues dans les plans d’action des unions des comités villageois de faune.
L’ancrage du projet au niveau sous régional, le Réseau des Associations locales de gestion des zones cynégétiques villageoises du Nord de la RCA pour des échanges en vue de partager l’expérience, ceci en vue de mieux assurer le développement socioéconomique des populations riveraines

Évolutivité

La contribution des enfants contre les effets néfastes du changement climatiques est indéniable eu égard aux résultats escomptés par la présente initiative. Notre ONG a réussi à adapter des outils pratiques (bulletins et affiches illustrées) en vue de produire des animations pour les enfants. De plus, elle a organisé des caravanes de sensibilisation destinées au grand public : thé & théâtre. Une tournée de sensibilisation sur les thèmes environnementaux a été organisée. Ces activités ont permis une meilleure connaissance des thématiques liées au développement durable, la sensibilisation du public.

Réplicabilité

Le Cameroun compte aujourd’hui 32 aires protégées classiques contre 17 aires protégées en 1995, 45 zones d’intérêt cynégétique (ZIC) et 26 zones d’intérêt cynégétique à gestion communautaire (ZICGC). Les aires protégées camerounaises sont limitrophes au Tchad, Nigeria et à la République Centrafricaine. Nous sommes persuadés et restons convaincus qu’il faudra dupliquer cette expérience non seulement autour d’un autre Parc National, notamment celui de la Bénoué, reconnu comme réserve de la biosphère par l’UNESCO, mais aussi autour d’autres aires protégées (parc national du Faro constitué de 330 000 ha, limitrophe le Parc National de Gaschaka Gumti au Nigéria).
Notons d’emblée que l’initiative soutenue au départ par l’Union Européenne via le Réseau d’aires protégées d’Afrique centrale a favorisé la préparation et l’installation d’autres bailleurs de fonds favorables à la lutte contre les changements climatiques à l’instar de la GIZ, UICN, Kfw et tout récemment la BAD.

Partagez cette solution:

 


 

Equator Blog

About Equator Initiative 

Contact Us

Follow Us: