Amélioration de la couverture végétale et régulariser les données climatiques en utilisant le charbon vert

June 23, 2017

Haiti Placeholder
Haiti

Amélioration de la couverture végétale et régulariser les données climatiques en utilisant le charbon vert

A propos de l'organisation chargée de la mise en oeuvre: 

Nom: Cercle des Jeunes pour la Protection de la Flore et la Faune d'Haiti 

Pays: Haiti

Année de fondation: 2006

Type d'organisation:  Association ou organisation communautaire / Statut juridique sans but lucratif reconnu

Description

Cette solution consiste à récupérer des résidus agricoles ou de la biomasse renouvelable qu'on ne peut pas valoriser autrement et à les transformer en briquettes de charbon vert qu'ont utilise de la même manière que du charbon de bois. On propose ainsi un combustible domestique constitué de charbon végétal, obtenu grâce à un procédé de carbonisation original, dont l'efficacité a été démontrée.

Ce procédé est fondé sur la carbonisation de végétaux en continu. Les pailles de savane, roseaux, pailles de blé, de riz, tiges de coton, de mil, cannes de maïs, balle de riz, parches de café, bambous peuvent êtres utilisés pour fabriquer le charbon vert.

Par carbonisation à l’étouffée des déchets végétaux habituellement incinérés (résidus agricoles ou biomasse renouvelable, la machine fabrique des briquettes de charbon vert. La technique fonctionne avec n’importe quel résidu agricole. Avec une quantité de charbon vert produit par jour, ce seront beaucoup de familles qui bénéficieront chaque jour d’un charbon ecologique moins cher.

Élément de la nature

Forêts

Tipo de Acción

Protection / Utilisation durable

Elemento de Desarrollo Sostenible

Emplois et moyens de subsistance / Sécurité alimentaire / Réduction des risques de catastrophes / Énergie renouvelable / Action climatique

Objectifs de développement durable mis en oeuvre

          

Impacts environnementaux

L'accès à l'énergie, qui est de plus en plus considéré comme un droit fondamental, est une condition nécessaire à tout processus de développement. En Haïti, en Amérique Latine, en Afrique et en Asie (y compris en Inde et en Chine), le bois devient de plus en plus difficile à trouver et les énergies de substitution n'existent pas. Deux milliards de personnes à travers le monde dépendent donc du bois pour leur besoin en énergie domestique. En Haïti plus particulièrement, il représente 75% des sources d'énergie. Or les populations n'auront pas les moyens de se payer les énergies dites modernes, ce qui signifie qu'elles n'auront bientôt plus la possibilité de cuire leurs aliments.

Cette action contribue à la conservation de la couverture végétale sur au moins 0,45 hectare dès la première année. L’objectif dans 5 ans est de pouvoir éviter la déforestation pour produire le charbon de bois classique sur au moins 4500 hectares de terre.

Impacts sur le développement durable

L'approvisionnement en combustible absorbe une part de plus en plus importante des revenus.

Les fumées dégagées par le charbon de bois classique et les bois de chauffe sont nocives pour les yeux et les poumons. L'OMS estime que 1,6 millions de femmes et d'enfants meurent prématurément à cause des fumées du bois.

L'ensemble de ces graves contraintes liées à l'utilisation du bois par les populations réduit les perspectives d'amélioration de leurs conditions de vie ainsi que de progrès économiques. Dans ce cas, l'utilisation du charbon vert s'avère d'une importance capitale parce qu'il est moins nocif pour la santé, plus efficace, moins cher, il augmente le pouvoir d'achat des consommateurs et leur permet d'économiser plus, il facilite le reboisement, il permet de régulariser les données climatiques avec l'augmentation de la couverture végétale, il renforce la productivité des sols, et il limite les catastrophes naturelles et les inondations.

Évolutivité

L'action utilise des biomasses renouvelables comme matière première. Les installations peuvent être transportées sur une remorque vers d’autres sites envahis par les biomasses, ce qui confère à cette solution une forte réactivité face aux évènements d’échouage de biomasse dans une zone. Puisque le systeme est mobile, il peut être implanté à n'importe quel endroit où il l'on trouve des biomasses ou des déchets biodégradables qui peuvent être carbonisés. Les impacts environnementaux, sociaux et économiques de cette action montrent aussi qu'elle peut être républiquée partout dans le pays. Il est important d'avoir une politique de valorisation des biomasses ou des déchets de récoltes non utilisés qui font tant de mal à la nature par leur décomposition. La multiplication des actions qui valorisent ces déchets organiques est une solution durable pour un pays comme Haiti, parce que d'une part on transforme les déchets en valeur économique, et d'autre part, on résoud le problème de combustible.

Réplicabilité

Le problème énergétique, ainsi que les problèmes environnementaux, ne sont pas simplement un besoin local, c'est plutot des problèmes majeurs auxquels le monde est confronté. Une action comme la notre, capable de fournir un combustible écologique qui limite les productions de gaz à effet de serre, les pressions exercees sur les forêts, est une action qui a des impacs positifs sur l'environnement. « Penser global, agir local », cette formule employée par René DUBOS lors du premier sommet sur l'environnement en 1972, semble résumer l'esprit du développement durable. Qui ne s'interesse pas aujourd'hui au phénomène du réchauffement climatique ? Qui ne souhaite pas limiter sa production de gaz a effet de serre ? Suivant l'importance de cette action, elle est réplicable dans tous les zones et tous les territoires disposant de biomasses renouvelables.

Partagez cette solution:

 


 

Equator Blog

About Equator Initiative 

Contact Us

Follow Us: