Amélioration de la fertilité des sols et fixation du CO2 durablement dans sol en utilisant le biochar

June 23, 2017

Haiti Placeholder
Haiti

Amélioration de la fertilité des sols et fixation du CO2 durablement dans sol en utilisant le biochar

A propos de l'organisation chargée de la mise en oeuvre: 

Nom: Cercle des Jeunes pour la Protection de la Flore et la Faune d'Haiti 

Pays: Haiti

Année de fondation: 2006

Type d'organisation:  Association ou organisation communautaire / Statut juridique sans but lucratif reconnu

Description

Le biochar est une poudre de charbon écologique destinée à être enfouie dans les sols agricoles pour catalyser les dynamiques de dégradation de la matière organique, donc la fertilité, afin d’accroître les rendements en production végétale. On peut comparer la structure du biochar à celle d’une éponge, dont les micropores seront colonisés par les microorganismes assurant la fertilite du sol. Une étude récente avance qu’au moins 12% des émissions de gaz à effet de serre émis par l’activité humaine pourraient être compensés par le développement du biochar. La recherche scientifique démontre aujourd’hui les principaux effets mesurables du biochar sur la productivité du sol : stimulation de l’activité biologique des sols - amélioration de la rétention des nutriments - augmentation de la capacité de rétention d’eau dans les sols - accroissement du pH des sols acides. Par ailleurs, le biochar peut être mélangé à la nourriture animale ou à l’eau de boisson pour améliorer la production de viande ou de lait.

Aussi, en fixant durablement le carbone atmosphérique dans les sols agricoles, le biochar est une option pertinente dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques. Outre les débouchés agricoles, la carbonisation des biomasses est une solution technique simple permettant de réduire la masse et le volume des résidus de récolte et de limiter les nuisances liées à leur décomposition.

Élément de la nature

Terres arides

Tipo de Acción

Protection / Utilisation durable

Elemento de Desarrollo Sostenible

Emplois et moyens de subsistance / Sécurité alimentaire / Action climatique

Objectifs de développement durable mis en oeuvre

          

Impacts environnementaux

En croissant, les plantes absorbent du CO2, produisant ainsi de la biomasse qui contient du carbone. Plutôt que de laisser les végétaux inutilisés se décomposer en émettant du CO2, la pyrolyse transforme environ la moitié du carbone dans une forme stable et inactive. La photosynthèse absorbe le CO2 de l’atmosphère, le biochar stocke le carbone sous une forme solide et bénéfique. Le biochar réduit aussi les émissions d’autres gaz à effet de serre, incluant le méthane et l’oxyde nitreux. Une étude récente estime que 12% des émissions de gaz à effet de serre émis par l’activité humaine pourraient être compensés par l’usage du biochar.En croissant, les plantes absorbent du CO2, produisant ainsi de la biomasse qui contient du carbone. Plutôt que de laisser les végétaux inutilisés se décomposer en émettant du CO2, la pyrolyse transforme environ la moitié du carbone dans une forme stable et inactive. La photosynthèse absorbe le CO2 de l’atmosphère, le biochar stocke le carbone sous une forme solide et bénéfique. Le biochar réduit aussi les émissions d’autres gaz à effet de serre, incluant le méthane et l’oxyde nitreux. Une étude récente estime que 12% des émissions de gaz à effet de serre émis par l’activité humaine pourraient être compensés par l’usage du biochar.Le biochar agit en particulier sur :• Le retardement de l’oxydation de l’humus du sol• Une réduction des émissions de N2O et de CH4• Une augmentation de la matière organique du sol séquestrant le carbone• Une meilleure croissance des plantes• Une économie d’eau• Une possibilité de production d’énergie électrique renouvelable en cogénération

Impacts sur le développement durable

La santé des sols et la productivité agricole ; le pH des sols, la disponibilité des nutriments, l’humidité des sols, les matières organiques des sols, la quantité de biochar utilisée ;

Les impacts sociaux ; les systèmes de biochar peuvent avoir un impact sur l’énergie, la santé, l’économie et la sécurité alimentaire en réduisant la pression sur les écosystèmes boisés et en allégeant le fardeau (surtout pour les femmes) du combustible grâce à un meilleur rendement des cultures et à une résilience accrue aux mauvaises récoltes et à la famine. De meilleurs appareils de cuisson peuvent également réduire la pollution atmosphérique, même si l’utilisation du biochar peut donner lieu à d’éventuelles émissions de toxines et à l’inhalation de poussières et de particules fines. L’énergie produite à partir du biochar pourrait éventuellement servir à la réfrigération des vaccins, au pompage de l’eau et à l’éclairage après le coucher du soleil.

Évolutivité

L'action utilise des biomasses renouvelables comme matière première. Les installations peuvent être transportées sur une remorque vers d’autres sites envahis par les biomasses, ce qui confère à cette solution une forte réactivité face aux évènements d’échouage de biomasse dans une zone. Les impacs, environnementaux, sociaux, économiques de cette action, montrent aussi qu'elle peut être répliquée partout dans le pays. Il est important d'avoir une politique de valorisation des biomasses ou des déchets de récoltes non utilisés qui font tant de mal à la nature par leur décomposition. La multiplication des actions qui valorisent ces dechets organiques est une solution durable pour un pays comme Haiti, parce que d'une part on transforme les déchets en valeur économique, et d'autre part, on lutte contre le rechauffement climatique.

Réplicabilité

Le problème énergétique, ainsi que les problèmes environnementaux, ne sont pas simplement un besoin local, c'est plutot des problèmes majeurs auxquels le monde est confronté. Une action comme la notre, capable de fournir un combustible écologique qui limite les productions de gaz à effet de serre, les pressions exercees sur les forêts, est une action qui a des impacs positifs sur l'environnement. « Penser global, agir local », cette formule employée par René DUBOS lors du premier sommet sur l'environnement en 1972, semble résumer l'esprit du développement durable. Qui ne s'interesse pas aujourd'hui au phénomène du réchauffement climatique ? Qui ne souhaite pas limiter sa production de gaz a effet de serre ? Suivant l'importance de cette action, elle est réplicable dans tous les zones et tous les territoires disposant de biomasses renouvelables.

Partagez cette solution:

 


 

Equator Blog

About Equator Initiative 

Contact Us

Follow Us: