Restauration des terres dégradées et amélioration des nappes phréatiques

June 23, 2017

Cameroon Placeholder
Cameroon

Restauration des terres dégradées et amélioration des nappes phréatiques

A propos de l'organisation chargée de la mise en oeuvre: 

Nom: Association pour la Gestion des Terres et des Eaux du Sahel (GTE/Sahel)

Pays: Cameroon

Année de fondation: 2002

Type d'organisation:  Association ou organisation communautaire / Statut juridique sans but lucratif reconnu

Description

Les techniques améliorées de DRS/CES.
C'est techniques se caractérisent par la construction des ouvrages (biefs en pierres calées et en pierres maçonnées) de ralentissement et de retenue des eaux des pluies qui ruissellent des montagnes avec une vitesse parfois très forte. Ces eaux de ruissellement créent des érosions et les lessivages des sols entrainant ainsi la perte des champs et la sécheresse. Les ouvrages sont construits dans les lits des cours d'eau et des Mayos. Les eaux maintenues ou retenues s'infiltrent dans les sols et alimentent les nappes phréatiques.

Les terrasses et cordons pierreux constituées à l'aide des pierres superposées contribuent également à la retenue des eaux sur les terres dégradées et favorisent l'apparition des couverts végétaux d'où la restauration des terres dégradées.

Élément de la nature

Forêts / Montagnes / Terres humides / Terres arides

Tipo de Acción

Protection / Restauration / Utilisation durable / Sensibilisation et éducation

Elemento de Desarrollo Sostenible

Emplois et moyens de subsistance / Sécurité alimentaire / Sécurité de l’eau / Réduction des risques de catastrophes / Paix et sécurité / Énergie renouvelable / Action climatique

Objectifs de développement durable mis en oeuvre

        

Impacts environnementaux

* Réduction des érosions hydriques et partant réduction de l'écoulement du sable ;
* Formation des bosquets et la séquestration de carbone par les plants boisés ;
* Amélioration des nappes phréatiques ;
* Amélioration de rendements agricoles ;
* Séquestration de carbone par les plants boisés ;
* Restauration des terres débardées ;
* Amélioration de la fertilité des sols ;
* Changement de comportement des communautés sur l'utilisation durable de terres, le changement climatique et sur les effets du changement climatique.

Impacts sur le développement durable

* La réduction des érosions hydriques contribuent en amont contribue durablement à la protection du Lac Tchad et l'écosystème du bassin ;
* La formation des bosquets contribue à la protection de la faune sauvage, les pâturages, la flore et le micro-climat ainsi que la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) ;
* L'alimentation des nappes phréatiques quant à elle contribue à la reconstitution des nappes souterraines et partant l'augmentation des eaux du Lac Tchad et au niveau des eaux internationales et au niveau local on note l'augmentation considérable des eaux dans les puits et forages des populations riveraines des sites du projet qui se situent dans la zone aride au pieds des montagnes ;
* Augmentation des superficies exploitables (terres cultivables, espaces pâturables etc.) ;
* Amélioration des moyens de subsistances durables des communautés ;
* Bonne pratiques sur l'utilisation des ressources naturelles (terres, eaux, biodiversités).

Évolutivité

Dans le contexte actuel où les ressources naturelles deviennent de plus en plus rares, il est sans ignorer que les communautés du monde tout entier adoptent un comportement très irresponsable, surtout en ce qui concerne l'utilisation de celles-ci (terres, eaux et biodiversités). La rareté des ressources amène les communautés à mener des actions qui contribuent à la réduction vertigineuse de la ressource. On note cependant à l'origine les actions anthropiques et les effets du changement climatique. Les mêmes problèmes traités dans une portion à l'échelle du bassin du Lac-Tchad peut être étendue à l'échelle nationale car le contexte dans lequel l'initiative est mise en oeuvre se trouve dans tous les autres villages et villes du Cameroun ou dans d'autres de la sous région.

Réplicabilité

Le contexte dans lequel l'initiative a été mise en oeuvre est identique à celui des autres zones agro-écologiques du Cameroun et celles des autres de la sous-région (les membres de la CBLT) et autres du Monde.

L'action pourrait être reproduite parce que certaines zones présentent le même environnement que celle où cette initiative à été mise en oeuvre à savoir :
- la typologie du sol ;
- la végétation ;
- le relief ;
- le climat ;
- le mode d'utilisation des ressources par les communautés riverraines etc.

 

Partagez cette solution:

 


 

Equator Blog

About Equator Initiative 

Contact Us

Follow Us: