La forêt classée de Sangako

June 27, 2017

Senegal Placeholder
Senegal

La forêt classée de Sangako

A propos de l'organisation chargée de la mise en oeuvre: 

Nom: Nebeday

Pays: Senegal

Année de fondation: 2011

Type d'organisation:  Association ou organisation communautaire / Statut juridique sans but lucratif reconnu / Groupe ou organisation autochtone / Groupe ou association de jeunes

Description

En moins de 40 ans, le foyer d'exploitation de certaines ressources forestières s'est déplacé d'environ 500 à 700 km. Le age Sénégalais change donc drastiquement au fil des années : les sols deviennent moins fertiles, l'érosion devient plus importante et le désert s'installe progressivement. L’exode rural, quand à lui, se développe rapidement faute de ressources suffisantes dans les campagnes.
La forêt classée de Sangako située dans le bassin arachidier, s'étale sur 2140 ha, bénéficie d'un état de conservation relativement acceptable en dépit des nombreuses menaces qui pèsent sur elle. Toutefois, faute de régénération naturelle, plusieurs espèces sont en voie de disparition. Aussi, la gestion de la forêt est d'autant plus compliquée que les populations des environs n'ont pas été impliquées dans sa conservation.

L'objectif principal du projet consiste à obtenir un transfert de la gestion de la forêt au profit des communautés et d'établir un plan participatif d’aménagement de la forêt.

En parallèle, pour assurer l'autonomie du projet, Nébéday accompagne les villageois dans la mise en place d'activités génératrices de revenus respectueuses de l'environnement. Ces activités portent essentiellement sur la valorisation des ressources forestières.
L'originalité de la démarche serait d'impliquer les populations dans la gestion de la forêt et leur permettre de tirer profit des richesses naturelles tout en assurant leur pérennité.

Élément de la nature

Forêts / Terres arides

Tipo de Acción

Protection / Restauration / Utilisation durable / Intégration dans les secteurs / Accès et partage des avantages / Sensibilisation et éducation

Elemento de Desarrollo Sostenible

Emplois et moyens de subsistance / Sécurité alimentaire / Santé / Action climatique

Objectifs de développement durable mis en oeuvre

          

Impacts environnementaux

Nébéday s'appuie sur les populations pour la régénération de espèces en voie de disparition grâce aux plants récoltés dans les pépinières et la protection d'espèces emblématiques tels que de Babouins qui y ont été introduites, les singes verts, patas et galagos. On vient d'y découvrir des Colobes bais qui est l’une des espèces de primates la plus gravement menacée d’extinction de l’ouest africain. La proximité des écosystèmes de mangroves situées en périphérie de la forêt en fait également un refuge privilégié pour la faune et l’avifaune particulièrement abondantes sur cette zone.
Il est prévu dans un second temps, la mise en place de pépinières et de chantiers de reboisement, le développement de l’écotourisme avec la création de sentiers d’observation.
Conservation de la biodiversité :
- Plan d’aménagement et de gestion de la forêt de Sangako
- 55 574 plants récoltés dans 15 pépinières villageoises
- Pare-feux réalisés et plus de 8 ha défrichés

Impacts sur le développement durable

Nebeday encourage la gestion participative des ressources naturelles par et pour les populations locales. Son objectif est d’aider les populations à protéger les ressources, mais aussi et surtout à les valoriser en développant des activités génératrices de revenus respectueuses de l’environnement.

Au total : 5 villages sensibilisés et 14 comités villageois mis en place.

Les activités de Nébéday dans la forêt de Sangako contribuent à :

- Valoriser de façon durable les ressources naturelles de la forêt de Sangako en collaboration étroite avec les communautés locales ;

- Assurer l’autonomie financière des villages voisins de la forêt de Sangako à travers des activités génératrices de revenus respectueuses de l’environnement ;

- Préserver la forêt de Sangako de manière durable en encourageant le reboisement, les combustibles alternatifs et en développant l’écotourisme.

Évolutivité

Comme dans tout le pays, la majeure partie de la population du Sénégal dépend encore largement des ressources naturelles. Pour les communautés rurales dont 2/3 vivent en dessous du seuil de pauvreté, la préoccupation immédiate est l’augmentation de leur niveau de vie même si les moyens pour y parvenir aboutissent à une dégradation de leur environnement et hypothèque la survie des générations futures. En 50 ans, le front de défriche de la forêt a progressé de plus de 500 km. Les sols deviennent moins fertiles, l’érosion s’accentue et le désert s’installe progressivement. Les populations locales ne sont pas généralement bien impliquées dans le processus de gestion. Le manque de moyens des autorités forestières rend impossible à terme la conservation du couvert forestier sur tout le territoire. A l'instar de la forêt de Sangako, les populations devraient impliquées dans la gestion des ressources naturelles pour suppléer l'Etat à certaines tâches.

Réplicabilité

Ce mode gestion est réplicable dans tous les pays, lorsque les populations, qui sont les principaux bénéficiaires, ne sont pas suffisament impliquées dans la gestion des ressources naturelles. Pour cela, il faudrait reconsidérer certains textes caduques et mieux responsabiliser les populations en créant des structures de gestion bénéficiant d'une autonomie financière grâce aux revenus tirés des activités génératrices de revenus tirés de la forêt.

Les groupements de femmes sont particulièrement moteurs dans cette démarche.

Partagez cette solution:

 


 

Equator Blog

About Equator Initiative 

Contact Us

Follow Us: