Créer un refuge animalier servant de “vitrine” et de porte d’entrée pour la découverte de la Vallée du Sitatunga.

June 29, 2017

Benin Placeholder
Benin

Créer un refuge animalier servant de "vitrine" et de porte d'entrée pour la découverte de la Vallée du Sitatunga.

A propos de l'organisation chargée de la mise en oeuvre: 

Nom: CREDI-ONG

Pays: Benin

Année de fondation: 2005

Type d'organisation:  Association ou organisation communautaire

Description

Le Refuge animalier de la Vallée du Sitatunga (autrefois appelé Musée vert) a été inauguré en 2009 par le Maire d'Abomey-Calavi. Conçu par CREDI-ONG, il couvre aujourd'hui environ 3000 m² dédiés à l'accueil et le soin de la faune sauvage locale en détresse, et à la présentation au public de la faune sauvage ordinaire et/ou non relachâble. Il est unique au Bénin et peut-être en Afrique de l'Ouest. Il a été imaginé de façon à pouvoir offrir des visites accessibles à tous (enfant / adultes ; lettrés ou analphabètes), et les plus pédagogiques que possible. En quelques années, il est devenu le principal site touristique de la commune d'Abomey-Calavi et attire chaque année plus de 2000 visiteurs. Contrairement à beaucoup d'aires protégées om les visiteurs sont étrangers, la présence du refuge nous permet d'obtenir 90 % de visiteurs locaux (scolaires, familles urbaines, comité d'entreprise, etc.). Or, c'est à eux que le message de la visite s'adresse, c'est leur patrimoine naturel et les enjeux de sa conservation doivent leur être présentés, afin qu'ils se fassent leur propre avis.

Élément de la nature

Faune

Tipo de Acción

Protection / Restauration /  Sensibilisation et éducation

Elemento de Desarrollo Sostenible

Emplois et moyens de subsistance

Objectifs de développement durable mis en oeuvre

        

Impacts environnementaux

En accueillant la faune sauvage locale en difficulté (saisie par l'administration forestière, capturé accidentellement, blessé, orpheline, etc.), et en la soignant, nous rendons possible son retour à la nature. Antilopes, singes, serpents, crocodiles rapaces, etc., sont régulièrement accueillis sur le centre. Les animaux qui ne sont pas réintroduits (environ 45%) en raison de la gravité de leur handicap, des suites de blessures ou de leur trop grande familiarité à l'homme, sont maintenus en captivité et présentés au public. Ils permettent au grand public (en particulier urbains) de découvrir, souvent pour la première fois, des espèces qui vivent pourtant sur leur territoire. Le Refuge est alors un outil pédagogique qui permet de familiariser le grand public à la notion de biodiversité, à la réglementation sur la chasse, aux enjeux de la protection des habitats, etc.

Impacts sur le développement durable

Emplois et moyens de subsistance : autour du refuge est né un ensemble de métier lié à l'activité touristique : guides (2), guides locaux (25), restauratrices (12), hébergeurs (7) : bungalow; famille d'accueil), et permet l'écoulement de produits agroalimentaire et artisanaux locaux via sa boutique notamment.

Évolutivité

Le refuge animalier est déjà la source d'inspiration de projet similaire au Bénin (au Nord notamment), mais ceux-ci n'ont pas encore vu le jour à notre connaissance. Toutefois, il serait intéressant de s'en inspirer au sein des grands parcs nationaux du Nord Bénin pour permettre aux visiteurs de s'intéresser à la petite faune locale beaucoup moins facile à observer mais tout aussi intéressante.

Réplicabilité

Le refuge animalier de la Vallée du Sitatunga n'a pas été aménagé avec des moyens financiers extraordinaires, par conséquent il serait assez facile de pouvoir le répliquer ailleurs. Un accent sera toutefois mis sur la qualité des conditions de détention des animaux (cages, alimentation) pour le confort des animaux mais aussi du visiteur.

Partagez cette solution:

 


 

Equator Blog

About Equator Initiative 

Contact Us

Follow Us: